COMPE RENDU COLLECTIF DU 14 NOVEMBRE 2019 – Bourg en Bresse

Présence habituelle avec une vingtaine de participants

  1. Le point sur les différents squats ———————————————————————

« La grenouille » à Péronnas :

Les différents problèmes électriques sont résolus ou en cours. La collecte est en route entre eux et fonctionne ; ils sont motivés pour organiser un évènement pour couvrir les frais.

Ils n’ont pas besoin de nourriture apportée de l’extérieur.

Par contre, la réforme de l’ADA est source de problème quant à son utilisation. C’est vrai pour tous.

Le « 90 »

La note des travaux (electr. et plomberie) sera envoyée à « qui de droit » mais pour la consommation il faudra concevoir la participation des composants du collectif.

La remise en place du courant électrique était, comme l’ouverture des squats, une décision collective (rappel).

Les cabanes

Entre 30 et 40 personnes dans des conditions pires encore que les deux squats récemment ouverts. Par rapport à cette situation, le collectif doit se positionner clairement et arrêter de considérer ce squat comme un squat « à part » à cause notamment de son propriétaire (Emmaüs).

La position admise par tous est qu’il faut oublier le propriétaire, faire sans lui, celui-ci prenant simplement sa part au sein du collectif.

Il faut renouer le contact avec les habitants des cabanes et provoquer une réunion avec eux. M. et P. les contactent pour trouver une date . Le petit groupe pour les rencontrer comprendra : M, P, K, M.C, R. et J.  La date sera envoyé à tout le collectif.

Leur présence aux cabanes nous apparaît comme un « sas » avant une réquisition à prévoir.

Le « 40 rue des près de Brou »

Est-il ouvert ?  à vérifier ! Il devait ouvrir le 12 novembre. On ne sait pas à qui il sera destiné, R. va diffuser un document officiel concernant le 40, devenu, par ailleurs, propriété de Tremplin.

Il faut inciter les habitants des cabanes à téléphoner au 115.

Dortan

Les gens ont été laissés dans leurs appartements malgré les pressions et courriers mais il reste des possibilités d’interpréter les textes de plusieurs façons, alors méfions-nous des « blancs juridiques » !

Une nouvelle famille a reçu une assignation à résidence, sur place et cela fait la troisième.

M. fera une visite prochaine avec deux autres personnes

Renoir

Statu quo mais il faut rappeler que 13 familles avaient été invitées à partir.

La position du Préfet, suite à l’intervention du Maire (que nous avions rencontré avec les déboutés de Renoir – son chef de cabinet -) aurait évolué notamment en ce qui concerne son attitude vis à vis des demandeurs d’asile ayant plus de 5 ans de présence sur le sol français.

  1. Coordination, concertation … ————————————————————————

Il s’agit d’échanger sur les forces et les problèmes du département en organisant une rencontre où nous pourrions échanger sur les expériences de nos mouvements, associations, partis, collectifs et cela dans toutes les zones de notre département et améliorer notre fonctionnement, mutualiser nos connaissances et moyens …

Un petit groupe va se mettre au travail pour définir le déroulement de cette rencontre et son programme.

Groupe de travail : Rémi – Marie – Philippe – Michèle – Jean et ceux qui veulent s’y joindre.

Réunion le jeudi 28 novembre à 16 h à la salle Olympe de Gouges (Canaille)

 ———-

Journée de rencontre le 14 DECEMBRE DE 10 H 00 à 15 H 00 pour la réflexion

Lieu à déterminer

Prolongée par une manifestation unitaire.

 

PROCHAINE REUNION DU COLLECTIF SOLIDARITE MIGRANTS JEUDI 28 NOVEMBRE

 

Autres  dates  à  retenir
———————————-

 

9 décembre AG de RESF

27 décembre : jugement pour le squat de Péronnas

27 : décembre : dans la foulée du jugement rendu, manifestation sur Bourg en Bresse ? A voir et discuter au collectif du 28 novembre Ce jour-là nous aurons aussi un bilan financier.

N’oubliez pas : la solidarité est certes une question d’accueil, d’écoute et de présence, mais tout cela a besoin du nerf de la guerre : les besoins financiers. Alors vos dons éventuels, individuels ou associatifs sont forcément les bienvenus : par le biais de RESF, ciblés pour les demandeurs d’asile.
MERCI !