L’OFPRA maintient la liste des pays “sûrs”

 

Aboubakar

Pays d’origine sûrs : une liste aux impacts majeurs pour les demandeurs d’asile

Le placement d’un pays sur la liste des « pays d’origine sûrs » n’empêche pas le dépôt d’une demande d’asile ni son instruction. Depuis la loi de 2018, il limite cependant le droit à un recours effectif pour les demandeurs d’asile originaires de ces États. C’est dans ce contexte que le Conseil d’administration de l’OFPRA a récemment confirmé la liste établie en 2015, qui comporte 16 pays.

Dans une décision du 5 novembre 2019, le Conseil d’administration (CA) de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) a décidé de maintenir la liste des 16 « pays d’origine sûrs » (POS) établie en octobre 2015. Il s’agit de la 10ème décision de l’OFPRA modifiant la liste depuis l’apparition de cette notion en 2005.

La liste demeure donc composée de l’Albanie, de l’Arménie, du Bénin, de la Bosnie-Herzégovine, du Cap-Vert, de la Géorgie, du Ghana, de l’Inde, du Kosovo, de la Macédoine, de Maurice, de la Moldavie, de la Mongolie, du Monténégro, du Sénégal et de la Serbie.

Le président du CA a indiqué cependant dans un communiqué que s’agissant du Bénin, « le conseil d’administration a décidé de procéder au réexamen de son inscription à l’issue d’une période de six mois ».

https://www.forumrefugies.org/s-informer/publications/articles-d-actualites/en-france/595-pays-d-origine-sur-une-liste-aux-impacts-majeurs-pour-les-demandeurs-d-asile